Vols annulés par Air France : Comment se faire rembourser et indemniser ?

Les annulations de vol ont tremblé le secteur du transport aérien durant cette année. En raison de la pandémie qui se propageait dans des centaines de pays, Air France et la grande majorité des compagnies aériennes se sont vues contraintes d’annuler la quasi-totalité de leurs vols.



Malgré qu’il existe d’innombrables vols actuellement disponibles à la réservation chez Air France, pour presque toutes les destinations de son réseau, il est toujours difficile pour les passagers de prendre des vols et s’envoler vers leurs destinations de rêve, en raison de la situation sanitaire critique dans les divers pays du globe, causée par l’apparition et la propagation du coronavirus, Covid-19.

Même si vous avez un billet d’avion, cela ne veut pas dire qu’il est possible de voler vers la destination qu’on désire visiter. Il se peut que vous possédez un billet valide et que le vol est déjà programmé, mais que tout soit annulé par la compagnie aérienne à la dernière minute.

Les passagers peuvent être empêchés de monter à bord de l’avion, car ils ne sont, par exemple, pas autorisés à entrer dans le pays de destination ou ne possèdent pas le visa requis. Dans d’autres cas, les autorités peuvent demander une analyse qui prouve que le patient n’est pas infecté par le coronavirus et que ceux qui ne l’ont pas sont interdits de voyager.

Pour pouvoir s’adapter plus rapidement à cette situation, il est de la responsabilité du voyageur de connaître les conditions d’entrée dans le pays vers lequel il se dirige et de vérifier les instructions fournies par le ministère des Affaires étrangères de votre pays, ou l’ambassade ou le consulat du pays vers lequel il se rend.

Avoir droit au remboursement : Quand et comment ?

Hormis les vols annulés en raison de la pandémie, les voyageurs sont souvent exposés à des situations d’urgence, ce qui les oblige à annuler leur réservation de billet d’avion, ainsi, rechercher des moyens pour se faire rembourser le montant de leurs billets d’avion.

Généralement, la procédure s’effectue par voie électronique en utilisant le formulaire sur le site web de la compagnie aérienne commercialisant le vol. On doit seulement remplir les cases vides en communiquant le nom et prénom, numéro de réservation, date de départ, et autres données.

Soumettre une demande de remboursement est une étape qu’on puisse l’effectuer au niveau d’un bureau ou une agence appartenant à la compagnie aérienne. Si le billet d’avion a été fourni par un voyagiste, c’est à ce dernier de procéder aux démarches nécessaires pour l’obtenir.

Sinon, de nombreux passagers confondent entre les demandes de remboursement et de dédommagement (indemnisation). Si demander un remboursement après l’annulation d’un vol est une procédure qu’on s’habitue à l’exécuter lorsque son vol est annulé ou accuse un long retard (de plus de cinq heures), on est toujours mal renseigné sur un droit plus important, le droit à la compensation ou à l’indemnisation forfaitaire.

Si le délai maximum pour effectuer sa demande de remboursement est trois semaines après la date de départ originale, le passager a jusqu’à deux cent quarante semaine (soixante mois ou cinq ans) pour déposer sa réclamation de dédommagement, et à travers laquelle, il peut remplir ses poches de quelques centaines d’euros. Veuillez visiter Air-remboursement.com pour de plus amples informations.

Le processus d’indemnisation est totalement différent. Les passagers lésés par des annulations et des gros retards sont pourtant couverts par une loi officielle (EU 261), ils rencontrent souvent des difficultés en exécutant la procédure. La majorité écrasante des compagnies aériennes refusent de dédommager financièrement les passagers, et même elles les obligent à tout lâcher. Les transporteurs aériens n’économisent pas d’efforts pour que les demandes d’indemnisation établies par les voyageurs soient soumises à des obstacles bureaucratiques.

La naissance des startups d’indemnisation a bouleversé les choses

Peu de passagers réussissaient auparavant à accomplir la mission d’obtention d’indemnisation en affrontant la puissance juridique de leurs compagnies aériennes, mais l’apparition des startups comme Air Indemnité, était le moment ou tout a basculé. Pour les passagers lésés, ils pouvaient et peuvent aujourd’hui croire en leurs chances d’obtenir une compensation. Ils ne craignent plus les retards de vols, les annulations ou le surbooking, …

Une société d’indemnisation possède une équipe de professionnels, composés de juristes et experts juridiques, et experts en droit aéronautique. Ce sont des personnes qui sont capables de défendre les droits des passagers aériens auprès de n’importe quelle compagnie aérienne, peu importe son nom.


Publiez un avis / commentaire :