Vol surbooké

Des milliers de passagers se voient refuser l’embarquement en raison de surbooking. Afin de réparer ce préjudice, la compagnie aérienne leur propose généralement un autre vol, et entre temps, elle leur offre un coupon repas, une communication et parfois une nuitée. Cependant, plusieurs voyageurs ne savent pas qu’ils puissent réclamer beaucoup plus !

Selon le règlement 261/2004 du parlement européen, les passagers peuvent prétendre à un dédommagement qui doit varier en fonction de la longueur du trajet et du délai d’attente. Par exemple, un retard de trois heures sur un trajet de 1500km leur donne droit à 250 euros.

En effet, ce règlement ne s’applique que si on voyage avec un transporteur de l’union européenne ou si on décolle d’un aéroport situé dans un pays qui appartient à l’UE

Bien qu’ils sont protégés par l’UE, mais les passagers ne doivent pas compter sur leur opérateur. Afin de faire valoir leurs droits, ils peuvent contacter l’un des spécialistes de l’indemnisation aérienne. Ces startups qui sont constituées de conseillers et des avocats expérimentés, peuvent même se déplacer au tribunal si besoin afin de défendre et protéger leurs droits et leurs intérêts.

Remplissez le formulaire: