Air France utilise l’huile de cuisson comme carburant pour ses avions

Le vol 342 d’Air France a décollé de l’aéroport Charles de Gaulle de Paris à Montréal avec un mélange à 16% de Carburant Aviation Durable (SAF), produit par Total en France à partir d’huile de friture usagée.



Les deux sociétés ont annoncé dans un communiqué conjoint avec l’opérateur aéroportuaire ADP (ADP.PA) que le vol signale une “ambition commune de décarboner le transport aérien en France”.

Le carburéacteur produit à partir de la biomasse ou synthétique à partir d’énergie renouvelable a le potentiel de réduire les émissions de carbone, mais à un coût élevé par rapport au prix du kérosène.

Les vols au départ de la France, à partir de l’année prochaine, devront utiliser 1% de carburant d’aviation durable, avant d’atteindre les objectifs de l’Union européenne pour atteindre 2% d’ici 2025 et 5% d’ici 2030 dans le cadre de la politique du Green Deal de l’Union.

Mais les compagnies aériennes traditionnelles en réseau ont cherché à exempter les vols long-courriers, arguant que l’exigence de carburant d’aviation durable de l’Europe pourrait les exposer à une concurrence étrangère déloyale.

Le directeur général d’Air France, Ben Smith, a déclaré mardi que les compagnies aériennes avaient la “responsabilité principale” de réduire les émissions – tout en réitérant les doutes sur les quotas des compagnies aériennes long-courriers européennes.


Publiez un avis / commentaire :